Mail aux membres 10 / 2020

  • Salaire minimum: initiative
  • Swissport: négociations et avenir incertain
  • Swiss: avenir avec chômage partiel
  • SEV-GATA dans la surface: présence à Genève, visite d'équipes à Zurich, assemblées SWP ZRH/GVA
  • Entreprises importantes pour le fonctionnement du système: une partie du service public

Chers et chères collègues,

Les collaborateurs de Swiss peuvent maintenant souffler un peu en ce qui concerne l'avenir incertain de l'entreprise après la décision des actionnaires LH, mais la situation se corse chez Swissport.

Grâce aux prestations versées sous forme d'indemnités de chômage partiel et par l'assurance chômage, additionnées à certaines autres aides économiques, le personnel du domaine de l'aviation également se trouve en meilleure position en Suisse que dans les pays voisins, sans parler des conditions dans les autres continents.

Mais malgré tout pour beaucoup de nos membres la situation est très dure à supporter. C'est pourquoi nous nous donnons corps et âme, afin de sécuriser et d'améliorer concrètement ta situation.

Salaire minimum: initiative 
Le thème qui a été rejeté par le peuple au niveau national lors des votations en 2014 redevient d'actualité avec cette crise sanitaire: un salaire minimum défini par la loi. A Winterthour, Zurich et Kloten, des initiatives locales pour des salaires minimum ont été lancées avec le slogan: «Un salaire pour vivre». Il est possible de trouver des informations et de télécharger des formulaires de signatures sur https://www.gbkz.ch/aktuell/.

Swissport: négociations et avenir incertain 
Swissport souffre énormément de la crise sanitaire à l'heure actuelle. A Zurich et Genève nous nous trouvons en plein dans des négociations extrêmement difficiles. La CCT et le plan social figurent à l'ordre du jour aux deux endroits. Les délégués et les membres sont tenus au courant des nouveautés par les INFOS SEV-GATA locales. Mais ce qui est indéniable, c'est que la situation est sérieuse.

Swiss: avenir avec chômage partiel 
Avec d'autres partenaires proches de l'aviation nous nous sommes engagés pour obtenir une aide fédérale pour la branche, et nous avons obtenu gain de cause! On a pu éviter de justesse qu'un des grands actionnaires du groupe «Lufthansa» n'annule ce deal.

Toutefois le chômage partiel a son prix pour le personnel dès le 1er juillet: l'indemnité de chômage partiel ne va plus être complétée par Swiss pour atteindre les 100% du salaire. Cela va faire mal! C'est le privilège des trois derniers mois qui tombe à l'eau. Mais au moins grâce à d'adroites négociations les plus bas salaires ont pu être épargnés (cf. Mail aux membres 9) puisqu'une fondation verse un complément sur demande dans les cas difficiles reconnus.

SEV-GATA dans la surface: présence à Genève, visite d'équipes à Zurich, assemblées SWP à Zurich et Genève 
A Genève, chaque mardi de 14.00 à 16.00 h il y a une présence dans la surface. Cette semaine nous rendons visite aux travailleurs en équipe de Swiss à Zurich et des assemblées ont lieu au sujet des résultats des négociations. Les membres concernés reçoivent des informations plus détaillées. Les «non-membres» sont les bienvenus pour échanger leurs impressions et, qui sait, peut-être devenir membre!

Nous sommes à ton écoute – pour toi! Nous continuons la lutte - pour toi!

Entreprises importantes pour le fonctionnement du système: une partie du service public 
Durant cette crise également une chose et évidente: le trafic aérien est d'une très grande importance pour notre petit pays. Et cette importance pour le bon fonctionnement du système est justement ce qui nous pousse à nous engager avec conviction et succès, pour qu'un soutien des pouvoirs publics soit aussi accordé afin de maintenir les emplois dans le système des transports.

Durant les dernières semaines nous avons écrit aux responsables des transports des trois cantons qui abritent un aéroport, et à tous les membres des trois Parlements, ainsi qu'aux aéroports et aux entreprises. Nous devons serrer les rangs, afin de structurer les conditions de travail dans le cadre du partenariat social contractuel et de nous assurer que les prestations et les jobs soient garantis dans ces entreprises indispensables au système. Il faut de la patience et d'autres mesures encore pour surmonter cette période de vaches maigres.

Cela vaut toujours la peine de devenir membre de SEV-GATA – et c'est maintenant le bon moment! – pour les nouveaux membres et celles et ceux qui les recrutent. De plus amples informations sur www.sev-gata.ch / www.sev-online.ch.

Ensemble nous y arriverons, car l'union fait la force!

Avec mes salutations engagées et solidaires

Philipp Hadorn, président

SEV-GATA, ton syndicat de l'industrie du transport aérien!
Philipp Hadorn, président GATA : SEV-Aviation
Enable JavaScript to view protected content. / www.sev-gata.ch / www.sev-online.ch

Ecrire un commentaire