Mail aux membres 5 / 2021

Swiss se tire une balle dans le pied

La procédure de consultation doit sauver des places de travail

Chères et chers collègues

En ouvrant aujourd’hui sous la nouvelle direction du CEO Dieter Vranckx une procédure légale de consultation pour licenciement collectif, Swiss provoque la colère et risque de mettre en jeu la confiance de l’opinion publique, des partenaires sociaux et des collaboratrices et collaborateurs.

Swiss, filiale de Lufthansa, a bénéficié d’une énorme solidarité en Suisse ces derniers mois. Une large coalition a obtenu de la Confédération et du Parlement un soutien sans précédent par des indemnités de chômage partiel très accessibles, un engagement pour régler de manière uniforme le certificat numérique qui permettra de prendre l’avion en sécurité, l’accord des personnes concernées à des économies dans des CCT de crise et l’énorme flexibilité du personnel.

Après des appels à tenir bon, confortés par un coquet matelas de liquidités, la filiale LH « Swiss » se permet de présenter un programme de démantèlement qui va faire des vagues bien au-delà du monde de l’aviation.

SEV-GATA, le syndicat du personnel au sol du domaine du transport aérien, membre du plus grand syndicat du personnel des transports de Suisse le SEV, saisira la phase de consultation pour :

  • rappeler au monde politique l’importance économique du transport aérien
  • mettre en évidence les lourdes conséquences pour les branches en amont et en aval
  • rappeler l’engagement social qui a été pris d’un « Freezing »
  • mettre en évidence la responsabilité de la politique et de la Fondation suisse pour l’aviation
  • révéler le risque de perdre l’argent des emprunts garantis financés par les pouvoirs publics
  • expliquer à Swiss la signification de sa responsabilité sociale, alors qu’elle a bénéficié d’une grande solidarité
  • lui expliquer que sa décision tombe au plus mauvais moment, juste avant l’introduction des certificats numériques « sans Covid », alors que les campagnes de vaccination battent leur plein et que les phases d’allègement sont pour demain
  • tout mettre en œuvre pour conserver les places de travail et ne pas les mettre en danger pour des dizaines d’années par un management hésitant et manquant de vision, ce qui lui fera en outre rater la reprise qui s’annonce.

C’est de toutes nos forces que nous nous engagerons durant la procédure de consultation pour sauver ta place de travail.

Le moment venu, nous t’informerons sur notre présence surplace pour vous renseigner et vous accompagner et sur les contacts établis pour des conseils on-line.

SEV-GATA ne va pas assister sans réaction aux agissements d’un management qui cherche un succès à court terme alors que son entreprise a été sauvée deux fois par une immense solidarité de la Suisse, qu’elle est en outre « pilotée de l’étranger » et qu’elle envisage de se séparer de centaines de collaboratrices et collaborateurs.

Nous avons une vision pour le transport aérien en Suisse, nous croyons à son avenir et à l’avenir de nos membres.

Il s’agit maintenant de faire preuve de solidarité – pour garantir la reprise économique de la Suisse, une Suisse où il y aura plus de justice sociale !

Nous sommes là pour toi !

Cordiales salutations solidaires

Philipp Hadorn, président

SEV-GATA, ton syndicat de l'industrie du transport aérien!
Philipp Hadorn, président GATA : SEV-Aviation
Enable JavaScript to view protected content. / www.sev-gata.ch / www.sev-online.ch

Ecrire un commentaire