Mail aux membres 4 / 2020

Situation d'exception liée au coronavirus

Chers et chères collègues,

Les effets du coronavirus sont graves pour tout le monde, mais en particulier pour les collaboratrices et collaborateurs du transport aérien. Depuis le début des événements, SEV-GATA est en étroit contact avec les partenaires sociaux. Les échanges avec les entreprises sont constructifs, mais la situation économique peut s'avérer très différente.

Tout le monde est d'accord avec le fait que les structures ne doivent être réduites que momentanément afin que dès qu'une reprise se profile, les effectifs et le savoir-faire ne soient pas perdus et que le personnel puisse très rapidement reprendre du service.

Il est également reconnu que ce sont actuellement non seulement les entreprises qui sont sous pression mais bien sûr aussi le personnel, qui est en proie à la peur et à l'insécurité. De tels sentiments ne doivent pas être encouragés.

Entre autres les entreprises Swiss et Swissport demandent de pouvoir mettre une partie de leur personnel au chômage partiel. Notre position est que nous donnons notre consentement sur le plan collectif pour autant que les personnes concernées ne subissent pas de dommages.

Apparemment ceci sera difficile à obtenir dans les entreprises Swissport. Swissport Zurich introduit le chômage partiel dès à présent mais la question du versement des salaires à 100% n'est pas encore réglée. Chez Swissport Genève, des clarifications sont en cours.

Chez Swiss nous avons donné notre accord pour une introduction du chômage partiel entre le 1er avril et le 30 juin 2020 en respectant les conditions suivantes convenues avec l'entreprise: pas de réduction des salaires et report de 12 mois de la première échéance possible pour la dénonciation de la CCT (soit au 31.12.2021). Si le chômage partiel devait être prolongé, il faudra en renégocier les modalités. Une invitation à accepter un report du versement d'une partie du salaire sur une base volontaire doit émaner de Swiss. Nous considérons qu'un tel acte symbolique sur le plan de la solidarité n'est pas très utile et ne sommes pas assurés qu'un versement du solde du salaire sera réellement effectué après-coup.

Les entreprises nous ont informés qu'en ce moment, une suspension stricte des engagements avait lieu. Nous sommes conscients que cela amènera une surcharge de travail pour certains services, ce qui sera problématique. Nous recommandons de faire tout ce qui est possible pour effectuer les tâches supplémentaires tout en prêtant attention à sa santé personnelle. Ceci est dans l'intérêt de toutes les parties concernées. D'autre part nous enjoignons les entreprises à prendre absolument toutes les mesures nécessaires et appropriées pour la protection de la santé, en particulier pour réduire les risques de contagion.

Chères et chers collègues, nous devons gérer tous ensemble cette situation extrême. Nous devons éviter la panique à tous les niveaux et ne pas faire de concessions erronées aux employeurs. Il s'agit d'apporter notre contribution pour définir des mesures adéquates afin de surmonter cette «situation de stress».

Nous avons l'intention d'être présents le 19 mars 2020 dès 13h15 à l'aéroport de Zurich (au local de pause du terminal A) et serons à disposition pour des discussions et des échanges.

SEV-GATA, ton syndicat, représente tes intérêts dans chaque situation. Nous te remercions pour ta fidélité.

Cordiales salutations

Philipp Hadorn, président

SEV-GATA, ton syndicat de l'industrie du transport aérien!
Philipp Hadorn, président GATA : SEV-Aviation
Enable JavaScript to view protected content. / www.sev-gata.ch / www.sev-online.ch

Ecrire un commentaire